Hypnose ou sophrologie pour arrêter les ronflements ?

Avertissement: Cette page ne présente qu'un point de vue alternatif. Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Le ronflement n’est ni plus ni moins qu’un phénomène mécanique dû à la vibration des tissus de la gorge.

Il entraîne un bruit à chaque passage de l’air.

Lorsque vous êtes célibataire et que vous vivez seul, vous n’avez que faire des ronflements.

Hypnose ou sophrologie pour arrêter les ronflements

Dans un couple cependant, ils peuvent se révéler particulièrement incommodants.

À travers les techniques de l’hypnose ou de la sophrologie, il est possible d’en venir à bout.

L’autohypnose pour arrêter les ronflements

L’hypnose constitue une pratique qui met l’individu dans un état de sommeil artificiel.

Réalisée par un hypnothérapeute, elle plonge la personne entre l’état de veille et le sommeil.

Toutefois, il est possible de réaliser l’hypnose soi-même d’où le concept de l’autohypnose, vous obtiendrez plus d’infos sur multipharma.be à cet effet.

Le sommeil constitue la période parfaite pour se délivrer de ce que le psychisme a accumulé durant l’éveil.

Pour les personnes qui ronflent, l’hypnose est une méthode adaptée pour avoir un contrôle optimal de cette activité inconsciente.

Elle permet de limiter ou de se débarrasser des facteurs phares du ronflement.

L’hypnose permet de soigner le stress, d’améliorer l’image corporelle, d’alléger la gestation et favorise l’arrêt du tabagisme.

Grâce à l’autohypnose, la personne ronfleuse peut dormir dans de bonnes conditions tout en maîtrisant son subconscient.

Il existe diverses manières pour s’hypnotiser soi-même.

Lors de vos séances d’autohypnose, vous devez avoir en tête que le principal objectif est d’arrêter les ronflements.

Les différentes étapes de l’autohypnose

Pour faire de l’autohypnose, le ronfleur doit passer par les différentes phases de la technique.

  • Le conditionnement

Cette première étape consiste à vous placer dans des conditions optimales pour lancer la séance d’hypnose.

Cela signifie que vous devez bien choisir le lieu, la position ainsi que la durée de la séance.

L’environnement joue un rôle important dans la réussite de la séance.

  • Le relâchement

Dans le processus d’autohypnose, la phase de relâchement est également importante.

Elle implique de se détendre entièrement et de faire le vide.

Pour cela, vous pouvez opter soit pour la technique de respiration consciente, soit pour celle de la relaxation.

  • L’autosuggestion

Cette étape correspond à l’adoption par votre subconscient de l’objectif principal de l’exercice qui est la limitation des ronflements.

Vous devez alors répéter votre volonté d’estomper les ronflements jusqu’à ce qu’elle soit intégrée par votre psychisme.

  • La transe

Les modifications que vous voulez apporter à votre vie vont être intégrées dans cette phase.

Si vous voulez arrêter les ronflements, les trois phases précédentes doivent vous mener à la transe hypnotique.

Ainsi, vous aurez une meilleure connaissance de vous-même.

  • Le retour

C’est l’étape qui conclut la séance d’autohypnose.

C’est durant cette phase que vous revenez à vous-même en quittant votre état hypnotique.

Vous pourrez répéter cette séance autant que possible afin de limiter ou même de faire disparaître vos ronflements.

Comment la sophrologie peut-elle agir contre les ronflements ?

La sophrologie et ses diverses techniques peuvent également se révéler efficaces contre les ronflements.

De manière concrète, la sophrologie sur le sommeil permettra d’être plus à l’écoute de votre corps et moins de votre mental.

Les pensées du ronfleur sont alors échangées contre des sensations corporelles.

La sophrologie permet de faire de la place dans votre cerveau pour avoir accès au sommeil aussi bien de manière physique que mental.

La sophrologie permet d’indiquer à votre subconscient que vous êtes prêt à vous endormir sans ronflements.

Les attentes par rapport aux ronflements sont libérées ce qui permet de mieux les maîtriser.

Les attentes excessives produisent un type de focalisation qui crée l’effet contraire aux objectifs attendus.

La sophrologie est capable de créer un mécanisme mental et corporel qui permet à l’individu de se libérer des tensions et d’avoir le corps et l’esprit apaisés.

En conclusion, un bon exercice d’hypnose ou de sophrologie est tout à fait efficace pour arrêter de ronfler.

Toutefois, il faut prendre toutes les précautions en demandant l’avis d’un professionnel.


Articles connexes :

Quel exercice de respiration pour dormir?

Dépression : et si c’était à cause d’un problème respiratoire ?


Lire aussi:

L'article précédent: Quel exercice de respiration pour dormir?

L'article suivant: Dépression : et si c’était à cause d’un problème respiratoire ?